des tentations

Chants : ARC 223 ; 607 ;  ; —
Lectures : AT : Gen.3, 1-19(20-24)
Épître : (Hébr. 4, 14-16) Évangile : Mt 4, 1-11
PR : Jac. 1, 12-18
Un frère m’a dit à l’étude biblique : « ce n’est pas un texte pour une Assemblée Générale. » En effet, je n’étais pas très heureux d’abord, mais les textes qui nous mettent mal à l’aise sont souvent ceux qui ont beaucoup à nous dire. Donc, je me suis décidé pour vous de relever ce défi.
Ce passage tel qu’il nous est donné pour ce matin est un diptyque. Un tableau à deux tablettes. Le premier parle – à première vue – de la tentation. Enfin, le même mot peut dire tentation dans le cas où nous succombons et nous laissons entraîner à faire ce que nous ne voudrions pas faire, mais il se traduit également « épreuve ». Un peu comme ces jeunes femmes dont on peut louer le service si on veut savoir si le mari est fidèle ou s’il succombe facilement à une gazelle languissante. C’est une mise à l’épreuve : sera-t-il tenté, et si oui, que fait-il ? Lire la suite

Priez sans cesse !

Chants : ARC 116, 1+5-7 ; 405 ; 608 ; 272
Lectures : AT : Ex. 34, 4-10
Epître : (Eph. 4, 22-32) Évangile : Mc 2, 1-12
PR : Jac. 5, 13-16

En lisant ces lignes, je me suis demandé, juste la durée d’un clin d’oeil, si vraiment je me trouvais encore dans la vénérable Église Réformée de France, cette forteresse du christianisme rationnel et pour le moins non-catholique. Cette Église Réformée qui en même temps, certes non pas dans les déclarations officielles mais dans la pratique et les paroles de ses membres, se défend avec vigueur contre l’Évangélisme. Et que trouve-t-on dans notre passage  ? Un manuel d’actions en toutes circonstances de la vie qui se compose de pratiques évangéliques et catholiques  ! Lire la suite

des préférences

Chants : ARC 1 ; 608 ; 530 ; 584
Lectures : AT : Ex. 20, 1-17
Epître : Rom. 14, 17-19 Évangile : Mc 12, 28-34
PR : Jac. 2, 1-13 (lu après l’introduction)

Martin Luther disait de l’épître de Jacques qu’elle est une « épître de paille », et j’imagine que plutôt que d’en remplir son matelas, il l’aurait prise pour paillasson. Ce n’est pas une lettre qui nous fait dormir paisiblement, et d’ailleurs elle m’a valu un très long temps de préparation pour aujourd’hui, une nuit raccourcie de plus. Jacques exige un comportement exemplaire et un engagement sans faute, sous peine de perdre la grâce de Dieu offerte en Jésus-Christ. Nous lisons le début du 2e chapître, qui parle non seulement de l’engagement personnel, mais aussi du reflet du Christ dans l’assemblée – donc dans le temple.
Lecture Jacques 2, 1-13 Lire la suite